Port des gants, attention à la fausse sécurité

Mettre des gants peut faire partie des gestes de protection face à l’épidémie, à condition de respecter quelques principes de base.

Pendant 30 ans, l’hygiène et la santé ont été au centre de mon métier. Un outil de protection mal utilisé peut devenir contre-productif, voire dangereux.

Je le vois à chacune de mes sorties depuis le début de la crise sanitaire. Dans la rue, pour faire leurs courses, trop de gens portent des gants et se croient en sécurité. Pourtant, ils ne limitent pas la propagation du virus. Une bonne désinfection des mains est parfois beaucoup plus efficace et permet de se responsabiliser.

Je suis surprise par les nombreux comportements illogiques auxquels j’assiste : des gens qui mettent les gants dans la voiture, puis enfilent un masque ; d’autres qui touchent les parties souillées des gants avec la peau…


Un peu de bon sens et de logique permettent d’éviter les problèmes : si vous disposez d’une paire de gants et d’un masque de protection, commencez par mettre le masque. Il s’enfile en premier, en utilisant les élastiques ou les attaches pour le placer. Ce n’est qu’après que l’on met ses gants et sur des mains propres ! Il est inutile de mettre des gants pour se promener, ils doivent servir seulement dans les magasins. Je vois des personnes devant les boutiques qui enlèvent et remettent leur masque pour fumer et se croient en sécurité car ils portent des gants, alors qu’ils ont saisi leur caddie sans le désinfecter. Ils pénètrent ensuite dans le supermarché et manipulent les produits… C’est dangereux et inconscient, cela facilite la propagation du virus !

Se protéger, c’est bien, mais le risque ne s’arrête pas quand on a enfilé une paire de gants. Il faut par exemple éviter de se toucher le visage lorsqu’on les porte. Il faut aussi savoir les enlever correctement.

Mettre les gants
Retirer les gants
Mes conseils pratiques : au magasin

1. On met son masque, on se désinfecte les mains.

2. On désinfecte son caddie, puis ses mains et on enfile ses gants. Dès lors, on ne touche plus rien si ce n’est la marchandise à l’intérieur du magasin. On ne touche pas son visage, ses cheveux avec les gants, ni son masque.

3. Après avoir payé, on enlève ses gants en veillant à les enlever en les inversant et on les met tout de suite dans la poubelle.

4. Par sécurité lors d’une sortie aux courses, on se re-désinfecte les mains une fois arrivé dans sa voiture.

Astuce supplémentaire : je me désinfecte les mains avant d’entrer et une fois à l’intérieur de ma voiture, considérant que mon sac de courses n’était pas protégé dans le magasin. Je laisse aussi mes courses quelques heures à l’air libre avant de les ranger. Pour les produits frais, je les déballe et les mets dans des boîtes avant de les mettre au frigo. Puis je me re-désinfecte les mains.

Mes conseils pratiques : au distributeur de billets (et autres machines et objets à boutons, claviers, poignées)

Les claviers de distributeurs, les boutons d’ascenseur, les poignées de porte, etc. sont responsables des transmissions manuportées (par les mains d’une personne) qui sont en grande partie responsables des transmissions virales.

Donc, après avoir terminé les transactions au distributeur par exemple, on se désinfecte bien les mains. Cela suffit amplement, de même que pour les boutons d’ascenseur, les poignées de porte, etc.

Si vous ne pouvez pas vous laver les mains rapidement, il faut surveiller vos gestes en évitant le contact avec le visage et les cheveux, jusqu’au moment où vous pouvez nettoyer vos mains.

Fabienne Bonvin Prongué | Rédactrice, Infirmière

Ancienne infirmière instrumentiste au CHUV en Suisse. Formée aux règles d’hygiène et d’asepsie ainsi qu’aux différents dispositifs médicaux de protection.

Copy link